Presse


Ouest France février 2020

La médiathèque propose un atelier d’écriture individuelle un mardi et un vendredi par mois : « Nous avons ouvert un nouveau créneau en soirée pour permettre à de nouvelles personnes de participer », indique Guy Desbouillons, le responsable.

Sybille de Bollardière, auteure de romans et de poèmes, anime cet atelier, ouvert à des adultes débutants ou confirmés dans la pratique de l’écriture « Pour participer, il n’y a aucun niveau requis. La diversité de chacun crée la stimulation et l’émulation. C’est un endroit de convivialité et de liberté », indique-t-elle.

Chaque séance se déroule en trois temps : la lecture de deux textes « offrant aux participants une grande liberté afin de réaliser », puis le travail d’écriture : « Le but est de stimuler la mémoire et l’imaginaire », ajoute l’animatrice.

Chaque participant partage alors son travail avec le groupe. « Il n’y a ni jugement, ni correction, ni gagnant, mais seulement des échanges. La possibilité est offerte de retravailler le texte individuellement après la séance et ensuite de me le transmettre par mail », précise Sybille de Bollardière.

Chaque texte peut, si son auteur le souhaite, faire l’objet d’une publication sur le site web La Passagère.

Les prochains rendez-vous sont mardi 25 février, vendredi 13 mars, mardi 17 mars, vendredi 3 avril, mardi 28 avril, vendredi 15 mai, mardi 19 mai, mardi 2 juin et vendredi 19 juin.

Horaires : les mardis de 18 h 15 à 20 h 15 et les vendredis de 14 h à 16 h.

La première séance de découverte est gratuite, les suivantes sont payantes (15 € par séance). Les séances sont limitées à huit participants. Inscription par téléphone auprès de Sybille de Bollardière au 07 89 68 73 21. Courriel : sybilledebollardiere@gmail.com. Site web : www.lapassagere-edition.com


Ouest France 5 février 2019

L’atelier d’écriture de Sybille de Bollardière se poursuit en 2019 à la médiathèque, deux fois par mois, le vendredi de 14 h à 16 h. Il est ouvert aussi bien aux débutants qu’aux plus expérimentés.

Chaque séance commence par la lecture d’un texte choisi en fonction d’un thème puis chacun se lance dans l’écriture, selon son imagination, à partir de ce texte. « Dans l’écriture, on découvre des souvenirs oubliés, un ton propre qu’on ne soupçonnait pas, son imaginaire ; travailler ensemble est stimulant, c’est un moment de convivialité et aussi d’échange littéraire », raconte Sybille de Bollardière, auteure de plusieurs romans, dont le dernier, L’Amour en zone inondable, est paru en septembre 2018 (Éditions La Passagère).

En collectif de l’Atelier, sont parus Inventaires et autres madeleines en 2015 et Le dernier voyage du Lancastria en 2017 (l’Alduna). Des stages d’écriture de trois jours sont proposés à Saint-Victor-de-Réno fin février, d’autres dates seront proposées dans le Perche et à Saint-Vaast-la-Hougue à ceux qui ont déjà l’expérience d’un atelier.

Prochaine date à la médiathèque : vendredi 22 février. Tarif : 15 € pour 2 heures, premier essai gratuit. Inscription : lapassagere.edition@gmail.com ou 07 89 68 73 21.


Samedi, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 16 h 30, à la librairie Majuscule, les huit auteures du dernier roman collectif l’Alduna dédicaceront Les chiens ne font pas des chats, (Éditions La Passagère). Un polar se déroulant dans les bas quartiers de Caen, la forêt d’Écouves et les vieilles rues de Mortagne-au-Perche.

Il porte sur la disparition d’un cadre supérieur de l’industrie pharmaceutique qui va donner du fil à retordre à un ancien flic, viré pour ses fréquentations avec le milieu. Après la découverte d’un cadavre, une enquête est menée auprès de personnages hauts en couleurs et ne semblant pas regretter le disparu. Le collectif l’Alduna 2019 de l’atelier d’écriture de La Passagère, animé par Sybille de Bollardière, est composé de huit femmes : Corinne-Olga Bunzl, Séverine Labouthière, Francine Lenoury-Heude, Corinne Leveillé-Nizerolle, Anne Prohom, Bénédicte de Vaubernier, Valérie Weber et Sybille de Bollardière. Sybille de Bollardière est déjà auteure de plusieurs romans dont L’amour en zone inondable et Une femme d’argile (Éditions La Passagère).

Samedi 7 décembre, dédicace à la librairie Majuscule. De 10 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 16 h 30.

Ouest France 7 12 2019


Ouest France 2014

« L'écriture, c'est aussi aller à la rencontre de sa petite musique intérieure ! » précise Sybille de Bollardière qui a déjà sorti deux romans : Le Défaut des Origines (éditions Ramsay) en 2004, couronné par le prix Lafayette et Une Femme d'Argile en 2011.

Depuis, elle a eu envie de transmettre sa passion et après avoir suivi une formation spécialisée, elle anime des ateliers d'écriture pour adultes et adolescents par le biais de son association La Passagère.

Chacun son rythme

La Médiathèque de Mortagne l'accueille un vendredi par mois, pour la saison 2014-2015. « La séance dure trois heures et s'adresse aussi bien aux débutants qu'aux plus expérimentés. »

Elle comporte deux parties : la première moitié commence par la lecture d'un texte d'un auteur classique ou contemporain. « Puis j'invite les participants à écrire à son rythme, à partir de ce texte, qui agit comme un déclencheur d'écriture. ».

La deuxième partie est dédiée à la relecture : « Le fait d'être en groupe suscite une véritable stimulation : chacun découvre petit à petit son imaginaire, des souvenirs oubliés et une créativité qu'il ne soupçonnait pas ». Au bout de deux ou trois séances, les participants commencent à trouver leur ton propre. « L'atelier d'écriture est aussi un moment de plaisir et de convivialité » conclut Sybille de Bollardière.